Apprendre à investir pour s'enrichir et devenir libre financièrement

Business et revenus passifs : 15 idées pour se lancer

Business et revenus passifs : 15 idées pour se lancer

L’heure est arrivée d’enfin investir mes premières économies !
Du moins, c’est ce que je pensais…
Car pas peu fière et heureuse de ce que j’avais pu mettre de côté cette année, j’avais hâte de les voir fructifier 🙂

Mais c’était oublier la méthode que j’avais voulu mettre en place…
Et oui, on n’investit pas comme cela, n’importe comment.
Il faut… Se former.
Je m’étais engager à recenser les méthodes et les concepts pour faire fructifier son capital.

Me voilà donc partie à la recherche des différents moyens que je pourrais utiliser pour faire fructifier mes premières économies.

Voici la première liste des business que j’ai retenus.

Leur point commun : ils vont me générer de l’argent… n’importe quand.
Je m’explique.
Peu importe que je dorme, que je mange, que je travaille, j’ai décidé que l’argent que j’allais placer allait me rapporter plus que mon livret A.
L’objectif de mes placements est de me faire gagner de l’argent sans que je n’ai rien à faire. Rien que ça 😉

Dans le jargon financier, cela s’appelle : un revenu passif.
Un revenu passif qui est issu d’un business passif.

Nous ne travaillons pas, c’est l’argent qui travaille pour nous.

 

Un business passif : kesako

 

Pour ma part, je trouve le terme “passif” un peu trompeur…
Passif, pour moi, cela a plutôt une connotation négative.
On dit, par exemple, “Ce garçon est trop passif en classe.”
Bref, vous avez sûrement compris ce que je voulais dire.
Passif, c’est quelque chose qui ne bouge pas.
Mais avec un revenu passif ou un business passif, c’est l’inverse !
Trompeur, n’est ce pas ?

En effet, un revenu passif, n’est pas un revenu qui ne vous rapporte rien. Au contraire, il vous rapportera beaucoup, beaucoup plus que votre livret A en tout cas.

Vous êtes perdu ? C’est normal, je l’étais un peu aussi au début.

 

Un exemple simple de revenu passif

Les revenus passifs peuvent être issus de business et/ou de placements. Ces derniers vous rapportent de l’argent mais, à la différence des revenus “classiques”, le montant ne dépend pas du temps que vous y avez passé.

Rien de mieux qu’un exemple pour vous montrer ce qu’est un business passif.
Ecrire un livre est un business passif. (Vous voyez, le temps que vous y avez passé, ça n’est rien de passif tout cela ;).
Une fois votre livre terminé, publié et en vente en librairie, peu importe ce que vous êtes en train de faire et peu importe où vous êtes, grâce aux ventes de celui-ci, vous toucherez des royalties ou droits d’auteur (désolée, je ne connais pas ce milieu, je ne sais pas exactement comment cela fonctionne ni quelle est le nom exact du revenu).

D’une part, que vous ayez mis 6 mois, 1 an, 2 ans ou même 5 ans à écrire votre livre, les ventes de celui-ci ne vont pas dépendre du temps que vous avez passé à travailler dessus.
D’autre part, une fois que celui-ci est publié, vous n’avez plus à revenir dessus (à moins qu’en tant que best seller, vous ne décidiez d’en faire une 2ème version ;). Les ventes générées par votre livre vous rapporteront des revenus tant que celui-ci sera en librairie.
Ainsi, peu importe ce que vous faites, où vous êtes après la mise en vente de celui-ci, votre oeuvre vous rapportera de l’argent.
C’est cela, la magie d’un business passif !

On profite de la vie avec vos revenus passifs

 

Un autre exemple simple : les loyers

Un autre exemple pour comprendre ce sont les loyers.
Si vous êtes locataire, vous payez tous les mois un loyer à votre propriétaire (ou à l’agence de votre propriétaire).
Ce loyer est, pour votre propriétaire,… un revenu passif.
Peu importe où se trouve votre propriétaire le 1er de chaque mois, peu importe qu’il travaille ou pas, il recevra votre loyer sur son compte bancaire. C’est donc un revenu passif, car il n’a rien à faire. Il ne travaille pas pour le recevoir.

Donc, être propriétaire et louer ce dont vous détenez la propriété est avantageux.
Pas besoin de travailler pour gagner quelque chose, vous avez des gens qui vous versent de l’argent tous les mois.
Bien sûr, c’est plus risqué que sur un livret A, car cela implique :
– que votre locataire vous paie bien son loyer,
– d’avoir des locataires et donc que le logement ne soit pas vide mais occupé,
– de gérer tous les tracas liés à l’appartement (mais là n’est pas le sujet).

 

Un revenu passif, c’est le contraire de votre salaire

Un revenu passif, c’est tout l’inverse d’une paye mensuelle reçue par un salarié. Ce dernier reçoit, à chaque fin de mois, le même montant car il a travaillé le même nombre d’heures. (Ou peut être même a t’il travaillé plus, mais à un certain niveau de salariat, les heures supplémentaires ne sont plus rémunérées…)

C’est la raison pour laquelle je souhaite maintenant me renseigner pour, moi aussi, avoir mon business passif. Je pourrais, une fois lancé le business, avoir des revenus qui ne dépendront pas/plus du temps que j’y passerai, ni du lieu où je serai. (Adieu la routine métro-boulot-dodo :).

Pour résumer, un business passif est une entreprise que vous créez et qui vous rapporte de l’argent, même si vous n’êtes pas en train de le gérer, même si vous n’êtes pas devant votre pc, votre machine ou dans votre magasin.

L’avantage d’un business passif, qui vous rapportera des revenus passifs, c’est qu’une fois la machine bien rodée, il ne reste plus qu’à attendre les résultats.

 

Vous l’avez compris, avec des revenus passifs, c’est NOUS qui ne faisons rien !

Avec notre business passif, on peut profiter de la vie

 

Les différents business passifs qui existent

 

Il existe de nombreux types de business passifs, que vous pouvez trouver à la pelle en faisant votre recherche sur Internet.
Cela va des business où vous pouvez gagner quelques euros € par mois, à ceux qui promettent 2 000 €, voire plus.

 

Voici donc une liste des business auxquels je compte m’intéresser ou qu’il me semble intéressant de connaître.
Certains m’ont l’air plus pérenne que d’autres.
Par ailleurs, j’ai noté également que, pour certains, il faut :
accepter de prendre un minimum de risque. Il faut comprendre que le taux rapportera bien plus que celui de votre livret A. Mais, en échange, vous devez être prêt à prendre beaucoup plus de risques.
– et/ou investir des dizaines de milliers d’euros.

 

EXIT donc les business dans l’immobilier, même si ils peuvent rapporter gros.
Car avec mes quelques centaines d’euros, cela me semble difficile d’investir, ne serait-ce que dans un garage ou un box, même à Triffoullis-Les-Oies.

EXIT aussi les business qui sont censés vous ramener des revenus complémentaires mensuels (moins de 1000 € par mois), en cliquant simplement sur des bannières de pub par exemple, puisque ça n’est pas un revenu passif.

Et pour les business type bourse ou autres sur les marchés financiers, il va me falloir un certain temps avant de pouvoir me lancer ! (période de formation oblige).

 

Les 15 business passifs

Passons, enfin, à la liste de ces fameux business.

J’ai d’abord noté que l’on peut regrouper ces revenus en plusieurs catégories.

  1. Business en ligne (ou online comme on dit sur le net)
  2. Business physique
  3. Les investissements financiers
  4. D’autres types de revenus qui peuvent être appliqués dans les 3 domaines ci-dessus.

 

Les business passifs en ligne

Les business passifs physiques

Les revenus passifs

Automatiser votre entreprise pour qu'elle fonctionne sans vous

 

On passe à l’action pour se générer des revenus passifs !

A ma grande surprise, il existe de nombreux moyens de gagner de l’argent sans que le gain obtenu ne soit dépendant du temps que je vais y passer.

 

Certains requièrent, dès le départ, un montant non négligeable d’investissement, tel l’immobilier.
D’autres ne requièrent pas forcément de l’argent, comme les business en ligne. Cependant, ils peuvent exiger d’y passer un certain temps au préalable, comme pour l’écriture d’un ebook par exemple.

 

Il y a également ceux qui sont très risqués mais peuvent rapporter gros, comme les investissements financiers. Mais ils impliquent de se former énormément avant de se lancer.

Peu importe où vous en êtes dans cette idée de générer des revenus passifs, il est important de retenir que :

  1. Vous devez être prêt à prendre des risques.
  2. Tout ne vous rapportera pas de l’argent demain. il faut du temps, être patient.
  3. Vous devez prendre le temps d’investir sur vous-même, en vous formant par exemple.

Enfin, peu importe votre âge, votre classe sociale, et même votre sexe, une chose est sûre :
Vous DEVEZ vous créer des business passifs le plus rapidement possible.

Plus vous aurez de business passifs, plus vous vous rapprocherez de la liberté financière !

Et nous allons voir ensemble, comment investir dans ces business passifs, pas à pas !

 

Vous avez trouvez le business passif de vos rêves ?
N’hésitez pas à laisser en commentaire, celui que vous avez choisi, avec, si vous le souhaitez, les informations que vous avez utiliser pour vous former.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •   
  •  
  •  


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.