Décoder les mystères de la liberté financière et apprendre à investir pour devenir libre financièrement

[Carnaval] Les 3 secrets de la motivation pour devenir libre (financièrement)

[Carnaval] Les 3 secrets de la motivation pour devenir libre (financièrement)

 

Aujourd’hui, je participe au carnaval d’articles organisée par Pierre Rondeau du blog Dirige ta vie.

Pierre a lancé récemment son blog orienté développement personnel. Tout comme moi, il débute dans son domaine et afin de savoir comment rester motivé, il a décidé de lancer un carnaval d’articles sur ce sujet. Ainsi, grâce à lui nous découvrirons tous les secrets de blogueurs quant à leurs secrets pour être motivé et nous pourrons nous en inspirer.

J’ai également décidé de participer à ce carnaval sur un sujet qui fait couler beaucoup d’encre (ou consommer beaucoup de gigas dans le « Cloud ») car j’en suis à une phase où la motivation n’est pas forcément au top du top. En effet, en été, je pense plutôt barbecue, bronzage sur la plage, repos et apéro. Et je ne suis sûrement pas la seule. Alors quand on pense que la rentrée approche déjà, telle est la question : quels sont donc les secrets de la motivation ???

 

Mais au fait, qu’est ce que la motivation ?

 

Dans cet article, je pourrais commencer par décrire ce qu’est la motivation mais est-ce vraiment nécessaire ? Je n’ai pas la motivation d’aller faire mes recherches 😉

C’est un concept et je sais à présent ce qu’il représente et ce qu’il implique. En effet, bizarrement, lorsque je travaillais en entreprise, c’est un mot qui revenait peu souvent, ou bien était pris à la légère. « Oulala, je ne suis pas motivée aujourd’hui » était une réplique qui revenait régulièrement. Mais jamais auparavant je n’avais cherché de réelles réponses. C’était probablement plus une question axée « RH (Ressources Humaines) » mais je ne me souviens pas que celle-ci ait donné lieu à de grands débats. Mais depuis que je suis « auto entrepreneur/ digital nomade/ slasheur », titre que je pourrais écrire sur ma carte de visite, ce concept revient souvent. Et surtout, ce qui change est que ce sujet est approfondi en long, en large et en travers. Il faut dire également que je fais le maximum pour éviter de lâcher l’affaire.

Car en fait, pour réussir à obtenir ce que l’on souhaite, il faut être… motivé.

Malheureusement, tout comme beaucoup de choses dans la vie, la motivation connaît elle aussi ses hauts et ses bas. Mais la motivation est ce qui nous guide, nous dynamise, nous donne la force, le courage de faire ce que l’on a envie de faire.

Alors comment faire, quand la motivation est en bas pour la faire grimper en flèche ? Voici mes réponses.

 

La base : Avoir un objectif

 

Autant commencer par cela, pas d’objectif, pas de motivation. C’est la 1ère base : avoir un objectif, un résultat que l’on attend.

Mon objectif premier est d’atteindre la liberté financière. C’est celui qui occupe mes journées et même mes nuits.

J’ai beaucoup d’autres objectifs, une liste longue comme le bras, avec les classiques : maigrir, courir, apprendre ou plutôt perfectionner mon espagnol et certains plus originaux.

Mais bizarrement, le seul qui tient la route depuis presque 1 an c’est celui d’atteindre ma liberté financière.

Tous mes objectifs ont connu des crises : arrêt puis reprise, jusqu’à arrêt définitif.

En faisant ce bilan au bout de 6 mois, je me suis donc posée la question : pourquoi un seul de ces objectifs tient la route ?

 

Avoir un cadre pour rester motivé

 

J’ai constaté qu’avoir un cadre était important afin de rester motivée. Par exemple, dans le cadre de l’apprentissage d’une langue, j’utilisais Duolingo qui est une application sous forme de jeu. Il y a des classements, des médailles, des récompenses. C’est important pour rester motivée. Malheureusement, cela n’a pas suffit pour moi. J’ai eu la mauvaise idée de faire une pause de quelques jours. Depuis, j’ai beaucoup de mal à m’y remettre.

Alors comment se fait-il que seul l’objectif d’atteindre la liberté financière qui a aussi connu des hauts et des bas, un jour motivée à bloc, le lendemain, envie de tout lâcher, soit toujours aussi présent ?

Pourquoi et comment est-il devenu mon leit motiv qui rythment mes journées ?

Certes, ce sujet me passionne et j’en apprends tous les jours. J’ai cadré mes recherches, fait un planning. Grâce à cela, j’ai feuilleté, lu, relu des dizaines de livres, écouté des centaines d’heures de podcasts, visionné des milliers d’heures de vidéos et de blogs, du développement personnel à l’investissement, de gens comme moi qui souhaitent atteindre ou ont déjà atteint la liberté financière.

Mais, en dehors du fait que les réactions de gens que je rencontre ou qui m’entourent me renforcent dans mes convictions et me convainc qu’il faut faire quelque chose à ce sujet, pourquoi n’arrive-je donc pas à trouver le même élan, le même entrain quand il s’agit d’apprendre l’espagnol par exemple ou quand il s’agit de suivre sérieusement un programme de course à pied ?

Pourquoi, au bout de 2 mois, je n’ai réussi à écouter qu’un podcast en espagnol, alors que je voulais en écouter 1 par jour ? Pourquoi j’arrête et je reprends la course à pied 1 mois sur 3 ? Etc, etc.

Je n’ai trouvé qu’une seule réponse. Une réponse qui fait sens, sans appel :

Je n’ai pas de plan B.

Ne pas avir de plan B = pas d'autre choix que de réussir
Mon plus grand secret : ne pas avoir de plan B

 

Secret #1 : Je n’ai pas de plan B

 

Et oui, la voilà la véritable raison, le véritable secret : je n’ai pas de plan B.

Car en y réfléchissant bien, si je n’atteins pas la liberté financière, je risque, un de ces jours, de me retrouver à la rue, à dormir sous les ponts.

Mais que se passera t’il si je n’atteins pas mes autres objectifs ?

C’est la “question qui tue”.

 

Se poser la question suivante : que se passera t’il si… ?

 

Si je ne maigris pas, que se passera t’il ?

Rien.

Et si je ne deviens pas bilingue espagnol demain, que se passera t’il ?

Rien.

Si je n’arrive pas à courir 10 km en moins d’une heure, que se passera t’il ?

Rien.

 

Un fossé énorme entre “rien” et “tout va changer”

 

En faisant ce bilan, cela devient une évidence. Entre « RIEN » et « finir dans la rue », il y a une différence énorme, un changement radical, et même un péril. Tandis que pour certains objectifs, dans le pire des cas, c’est mon égo qui en prendra un coup, pour d’autres, je risque de mettre ma vie en danger. Il est entendu que je ne souhaite pas en arriver et que j’extrapole. Mais vous voyez où je veux en venir.

Car même si en accomplissant certains objectifs, ma vie pourrait s’améliorer en ayant moins de problème de santé par exemple ou être plus à l’aise pour parler avec mes colocs espagnols, l’être humain est tel qu’il a plutôt tendance à imaginer le pire. Il brosse toujours le tableau en noir, on regarde donc toujours “le pire des cas”. Alors si dans le cas ou rien ne changera, pourquoi se forcer à faire quelque chose de différent ?

Par contre, si je n’atteins pas mon objectif de liberté financière, je n’aurais pas d’argent pour payer les factures. Mais je devrais aussi faire des choix « horribles ». Sans pour autant devoir dormir sous les ponts (du moins je l’espère !), je devrais sûrement arrêter de voyager pour trouver un travail qui ne me plait pas. (Rien que d’y penser cela me donne des frissons). C’est donc un retour en arrière. Et j’avoue que ce n’est même pas une option que j’ai envisagée.

Depuis que j’ai goûté à la liberté, liberté de gérer mon temps, liberté de voyager, liberté d’être où je veux quand je le veux, revenir en arrière reviendrait pour moi à retourner dans une prison dorée. Et honnêtement, aussi dorée soit-elle, qui aurait vraiment envie de retourner en prison ?

Je n’ai donc pas le choix. Comme je n’ai pas préparé de plan B, je me dois d’atteindre cet objectif quoiqu’il arrive. C’est sûrement cela le secret n°1 de MA motivation.

 

Avertissement

 

Bien entendu, ceci n’est pas une recommandation. J’imagine que peu de personnes peuvent fonctionner sans plan B. Mais c’est pour moi l’un des plus grands secrets que je viens de percer.

Par nature, l’homme n’aime pas le changement. Donc quel que soit la motivation, le niveau de motivation que vous aurez pour accomplir certaines choses, si celle-ci vous amène à changer quelque chose dans votre vie, il y a de fortes chances pour que vous n’y arriviez pas. A moins de ne pas avoir le choix. C’est sûrement ce que l’on appelle souvent la motivation profonde.

Bien. Maintenant que j’ai la motivation profonde, que faire ?

Depuis presque 1 an, j’ai cette motivation profonde qui m’anime. Mais comment ai-je fait, au jour le jour pour continuer ?

 

Secret #2 : Agrandir sa zone de confort

 

On entend souvent l’expression “sortir de sa zone de confort“. Pour ma part, je préfère dire “agrandir ma zone de confort“. Certes je sors de celle-ci mais je l’agrandis également en intégrant de nouvelles choses dans ma zone habituelle.

Par exemple, en me lançant dans la création d’un blog, tout en étant accompagnée d’experts, j’ai réalisé quelque chose que je n’avais pas l’habitude de faire. Je suis sortie de ma zone de confort.

Mais aujourd’hui, écrire sur mon blog fait partie de mon quotidien. C’est devenu un rituel. Cela fait maintenant partie de ma nouvelle zone de confort 🙂

C’est donc en faisant quelque chose de nouveau que je peux rester motivée car cela sort de l’ordinaire. Il faut dire également que j’adore apprendre, tout le temps. Mais je crois qu’il est important de découvrir de nouvelles choses pour rester motivée. Cela nous permet de sortir de notre routine et nous donne du peps.

 

Secret #3 : S’inspirer

 

Enfin, le 3ème secret est celui de m’inspirer, au quotidien, des personnes qui ont déjà accompli ce que je souhaite réaliser.

J’ai un coup de mou ? Je ne le laisse pas durer longtemps en regardant une vidéo inspirante sur Warren Buffet, T. Harv Eker, Tony Robbins, Tim Ferriss, etc. Eux aussi ont également connu des hauts et des bas. Mais ils n’ont jamais lâché l’affaire, ont toujours cru en eux et su que leurs projets allaient bien un jour porté leurs fruits.

 

Pour rester motivé, il faut prendre exemple sur ce qui ont déjà réussi ce que l'on souhaite accomplir
S’inspirer de ceux qui ont déjà réalisé ce que l’on souhaite accomplir

 

Alors je les écoute, je suis leurs conseils, j’applique leurs méthodes, j’intègre leurs façons de fonctionner et je m’en inspire pour me dire que moi aussi, je vais y arriver !

Ce 3ème secret est un conseil que l’on entend régulièrement de la part de célébrité, de mentors, de coaches : inspirez-vous de personnes, ayez des modèles.

Malheureusement, la mentalité française veut que l’on pense que c’est mal de copier, de tricher. Mais pourquoi faudrait-il réinventer la roue ?

Sans copier les choses qui marchent, vous ne pourriez pas avoir de téléphone ressemblant et ayant les mêmes capacités qu’un Iphone pour 3 fois moins cher ! Et ceci est valable pour tous les biens de consommation et de non consommation. Alors pourquoi ne pas faire la même chose quand il s’agit de “copier” des personnes qui ont fait leurs preuves, des personnes qui ont réussi ce que l’on a envie de faire, de s’en inspirer pour rester motivé pour réaliser ce que l’on a envie ?

 

Le “Wake Up Call”

 

Enfin, quand on écoute ces personnes, on réalise qu’il a souvent fallu un évènement, généralement grave (du burn out à frôler la mort) pour que celles-ci décident qu’elles devaient prendre leurs vies en main. C’est le cas de Lacey Filipich qui, dans cette vidéo, après une maladie qui l’a clouée au lit a décidé de voyager pendant quelques semaines. Puis, quelques mois après son retour au travail, sa soeur se suicide. Elle décide alors de ne plus perdre son temps à un travail dans lequel on pouvait la remplacer du jour au lendemain.

Pour ma part, je n’ai pas envie d’attendre ce « wake up call », cet évènement grave qui pourrait m’arriver, pour me dire que je dois faire quelque chose maintenant ! Alors j’ai décidé d’agir maintenant pour vivre la vie de mes rêves 🙂

 

Le Wake Up Call des gens qui ont décidé de changer
Ne pas attendre le “wake up call” ou un évènement grave avant de passer à l’action

 

Conclusion

 

Mes 3 secrets quant à ma motivation sont donc les suivants :

  1. Je n’ai pas de plan B.
  2. J’agrandis ma zone de confort.
  3. Je m’inspire.

Ces 3 secrets sont, à mon sens, les clés de ma motivation qui me permettront d’atteindre la liberté financière. Et si je peux l’affirmer c’est que pendant 35 ans, outre le fait de ne pas avoir d’objectif (bouuuuh), c’est que je ne connaissais pas ces clés. Résultat : et bien, je n’ai pas fait grand chose (d’utile). Bien sûr, j’ai voyagé comme j’avais envie, mais j’ai toujours eu l’impression d’errer. Je sais à présent pourquoi.

Deux ans plus tard, j’ai à présent des objectifs clairs. Et surtout je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour les mener à terme.

Alors un grand merci à Pierre pour cette grande et longue réflexion car son carnaval m’a fait beaucoup cogitée.

J’ai à présent hâte de savoir : quels sont vos secrets pour rester motivé ?

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  


1 thought on “[Carnaval] Les 3 secrets de la motivation pour devenir libre (financièrement)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Merci de suivre mon blog :) En complément, recevez mon guide gratuit pour vous aider à mettre en place et suivre simplement votre budget !