Apprendre à investir pour s'enrichir et devenir libre financièrement

[MINDSET] Etape #1 : 2 exercices pour définir votre liberté financière

[MINDSET] Etape #1 : 2 exercices pour définir votre liberté financière

Cela fait maintenant 20 semaines que je me suis lancée le défi d’apprendre à devenir libre financièrement. Les choses sont plus claires, le chemin s’illumine 😉 Ainsi, j’ai décidé de vous faire un récapitulatif de ce que j’ai appris et ce de façon plus précise. Dans les semaines à venir, vous trouverez des articles détaillant les étapes à suivre afin de devenir libre financièrement. Pour faciliter la lecture et le suivi, j’ai structuré les articles de la façon suivante : entre crochets, il s’agit de la catégorie concernée : [Mindset] ou état d’esprit, [Investir], Créer, gérer son [Budget]… Puis l’étape, car comme vous vous en doutez cela prend du temps. Enfin, le sujet. J’espère que cette codification vous aidera à y voir plus clair et mieux comprendre le cheminement.

 

La liberté financière a la chance d’avoir plusieurs définitions. On parle aussi d’indépendance financière. Derrière ces 2 mots se cachent les mêmes concepts où les notions de temps et d’argent « disparaissent ».

Bien sûr, elles ne disparaissent pas réellement mais elles deviennent infinies. Quand vous êtes libre financièrement, vous ne dépendez plus d’un travail qui vous rémunère au temps passé mais c’est l’argent qui travaille pour vous.

Que vous soyez familier ou non avec ce concept, ce qu’il faut retenir pour le moment, c’est de savoir que grâce à la liberté financière, vous êtes libre de votre temps et de vos mouvements car vous n’êtes pas rémunéré en fonction du temps passé sur un (même) travail.

Avant de commencer, interrogeons-nous sur le sens de la liberté financière.

 

A quoi sert la liberté financière ?

 

Comme pour tout concept non prouvé scientifiquement, on peut se demander à quoi cela sert, ou “nous sert”, pour être plus précis.

Puisque ce n’est pas une notion que l’on apprend à l’école, voici ce que j’ai trouvé comme explication.

J’ai abordé la semaine dernière le concept de la Pyramide de Maslow qui catégorise les besoins humains en 5 types. Chaque niveau atteint nous permet de passer au niveau supérieur, le dernier niveau étant l’accomplissement de soi. N’hésitez pas à lire cet article, en particulier si cette notion d’accomplissement de soi vous parait trop flou.

 

Grimper les échelons de la Pyramide de Maslow

 

Avec la liberté financière, tous vos besoins de base (manger, boire, dormir) et de sécurité (des revenus, d’un logement) sont comblés car vous n’avez plus de contrainte d’argent. Vous mangez à votre faim, vous avez le logement qui vous plaît.

Ces besoins étant comblés, vous pouvez passer aux étapes suivantes : les besoins d’appartenance et d’estime. Vous comptez pour les autres, êtes reconnu dans les groupes et associations auxquels vous appartenez. Vous êtes entité à part entière et êtes respecté.

Mais peu importe où vous êtes situé actuellement sur la Pyramide, en étant libre financièrement, il y a de grande chance que la base de la pyramide ne s’écroule pas du jour au lendemain. Ainsi, vous pouvez avancer plus sereinement.

 

Atteindre l’accomplissement de soi

 

Vient l’ultime étape de la Pyramide de Maslow : le besoin de l’accomplissement de soi.

Qu’il s’agisse de mettre fin à la pauvreté, d’inventer, de créer de nouvelles technologies ou de découvrir les prochaines énergies, être libre financièrement vous ouvre le champ des possibles.

Avoir de l’argent permet, en plus de rendre votre vie meilleure, de rendre le monde meilleur : la technologie, les robots remplaceront les humains pour faire le travail. Mais ça n’est pas grave car de toute façon vous êtes… libre financièrement 🙂

Ou, tout simplement, vous pouvez continuer de mener la vie que vous avez mais avec un poids en moins (celui de la peur de manquer de quelque chose).

 

La liberté financière est accessible à tous

 

Bref, la liberté financière, quelque que soit la finalité que vous ayez, sert toujours à quelque chose.

Et surtout, elle est accessible à tous.

Certes, elle ne s’acquiert pas du jour au lendemain (à moins que vous ne soyez l’heureux gagnant de l’Euromillion), il faut être patient. Mais cela n’empêche pas qu’elle soit accessible à tous.

Voyons à présent comment.

 

Exercice #1 : Savoir ce que l’on veut : se poser les bonnes questions

 

La notion de liberté, d’une manière générale, étant propre à chacun, l’important est de définir au mieux celle-ci pour vous l’approprier et créer votre propre idée de la liberté financière.

En effet, comme dans le cadre d’un régime, ou si vous souhaitez vous (re)mettre au sport, si vous n’avez pas de réelle motivation ou si vous n’avez qu’une vague idée du pourquoi du comment, il vous manquera une détermination pour atteindre cette liberté financière.

 Ainsi le plus important est de définir VOTRE conception de la liberté financière.

Voici un guide qui vous permettra de déterminer votre définition de la liberté financière.

 

Première question à se poser

 

La première question est tout simplement :

1. Si vous n’aviez pas de contrainte d’argent, que feriez-vous ?

Pour répondre à cette question, il faut imaginer que l’argent est illimité et que vous n’avez pas de contrainte de temps.

En d’autres termes, vous n’attendez pas de chèque à la fin du mois en échange de vos 35-40-50 ou 60h travaillées par semaine.

C’est ici que s’ouvre le champ des possibles, voici ce que vous pourriez lister :

  • J’irais me dorer la pilule sur une plage paradisiaque 
  • Je voyagerais tout le temps et partout dans le monde
  • J’emmènerais mes enfants à Disneyland tous les weekends
  • J’irais voir plus souvent ma famille
  • J’achèterais une belle maison avec un grand jardin
  • J’achèterais une Porsche
  • J’irais dévaliser les magasins
  • Je changerais de boulot
  • J’ouvrirais une crêperie (c’est mon côté breton qui ressort)
  • J’ouvrirais ma boutique
  • J’aiderais des gens dans le besoin
  • Je déménagerais à l’autre bout du monde ou tout simplement au milieu de nul part en France
  • Tout cela à la fois !

 

2ème question à se poser

 

Une autre question, plus philosophique serait de se demander ce qui nous rend heureux aujourd’hui.

2. Qu'est-ce qui vous rend heureux / heureuse ?

 

3ème question à se poser 

 

3. Manque t'il quelque chose dans mon quotidien pour être plus heureux(se), me sentir mieux ?

Aussi philosophiques peuvent paraître les 2ème et 3ème questions, on passe malheureusement trop peu, voire pas du tout, de temps à y réfléchir. Or, se poser ce genre de questions, permet de remettre en perspective les choses. Il me semble donc important de se poser ces questions chaque jour. (Peut-être pas tous les jours mais vous voyez ce que je veux dire). Ainsi, en me posant régulièrement ces questions et en fonction de mes réponses (qui ne changent pas tous les jours, ouf) je remets en place mes priorités. Pratique quand j’ai tendance à vouloir y échapper.

Vous l’avez compris, les réponses à ces questions ne dépendent que de vous ou de votre imagination, c’est elle seule qui pose les limites.

 

Votre propre définition de la liberté financière

 

Exercice #2 : Construire votre propre définition de la liberté financière

 

Avec l’exercice précédent, vous avez réfléchi à ce que vous feriez si vous aviez l’argent en abondance. De façon concrète, voici comment faire pour avoir une idée plus précise de la liberté financière et en quoi elle pourrait vous être utile.

1. Parmi toutes les idées qui vous sont venues à l'esprit lorsque vous avez répondu à la 1ère question, sélectionnez les 3 qui ont le plus d'importance pour vous.
2. Les questions 2 et 3 vous permettent de déterminer ce que vous aimez ou aimez faire et ce qui vous manque pour pouvoir le faire.
3. Construisez votre propre définition de la liberté financière, faîtes-en comme un mantra : 
Grâce à la liberté financière, je pourrai __________________________ car le manque d'argent ne sera plus un problème. Je serai heureux(se) car je _______________________.

Par exemple, pour moi cela donnerai :
Grâce à la liberté financière, je pourrai voyager où je le souhaite et quand j’en ai envie, tout en visitant ma famille régulièrement car le manque d’argent ne sera plus un problème. Je serai heureuse car je vivrai la vie dont j’ai toujours rêvé.

Un autre exemple, si vous avez toujours rêver d’ouvrir un restaurant, ou si vous en avez un mais qu’il n’a pas assez de clientèle :
Grâce à la liberté financière, je pourrai ouvrir mon restaurant de spécialités montagnardes. Je pourrai préparer les plats que j’aime et les proposer aux clients. Si un jour, aucun client ne se présente, ce n’est pas grave car le manque d’argent ne sera plus un problème. Je pourrai distribuer les repas non servis aux personnes dans le besoin pour éviter le gaspillage.

 

CONCLUSION – Apprentissage de la semaine 1

 

ACCESSIBLE A TOUS – La liberté financière est un concept que tout le monde peut comprendre, sans forcément adhérer, comme de nombreux autres concepts, tel que celui de la loi de l’attraction.

MAIS UN EXERCICE DIFFICILE – Se poser la question de savoir ce que l’on ferait si l’on avait tout le temps et tout l’argent que l’on souhaite, on y pense rarement. Même si les premières idées affluent très vite, nos rêves d’enfant par exemple, très rapidement, elles s’épuisent, on en fait vite le tour.

ET UN ETAT D’ESPRIT A CHANGER – Si cela est si difficile à imaginer, à concevoir, c’est lié à notre conditionnement. En effet, on est tellement conditionné à penser d’une certaine façon, que penser “out of the box” (hors de la boite), concept très à la mode dans les entreprises, reste difficile pour beaucoup. C’est l’une des étapes qui fait également partie de ce cheminement vers la liberté financière : “se (re)conditionner”.

Enfin, après avoir compris ce qu’était la liberté financière, il reste bien une autre question à se poser : Désirez-vous VRAIMENT cette liberté financière ? Car il FAUT vouloir cette liberté financière pour pouvoir l’atteindre.

Désirez-vous VRAIMENT cette liberté financière ? Affaire à suivre…

 

Note : liberté financière versus indépendance financière

Ces 2 concepts sont les mêmes et ont donc les mêmes objectifs. Cependant, je préfère utiliser le terme de “liberté financière” car le mot liberté permet de faire des associations beaucoup plus grandes; on rêve plus, plus grand.
C’est un concept plus fort, comme celui de la liberté de pensée.
En effet, nous oublions trop souvent que nous sommes dans un pays libre. Par exemple, si mon « moi » d’aujourd’hui, se trouvait en Arabie Saoudite, je ne serais pas en train de vous écrire sur ce blog. Je n’aurais pas de laisser-passer m’ayant permis de voyager ces six dernières années de l’Asie aux Caraïbes. Je n’aurais pas cette chance de pouvoir vivre cette vie aujourd’hui. Alors oui, j’appelle cela une liberté. C’est probablement aussi une chance.
Et c’est pour cette raison que j’ai choisi de parler de “liberté financière” plutôt que d’indépendance financière 🙂

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Merci de suivre mon blog :) En complément, recevez mon guide gratuit pour vous aider à mettre en place et suivre simplement votre budget !